A la rencontre de Sacha, joueur de P2 et des scolaires !

  • Alors Sacha, ton équipe est maintenant montée en P2. Vous avez eu l’occasion de déjà disputer deux rencontres : une victoire et une défaite. C’est un grand changement par rapport à la P3 ?
  • Avec quelques joueurs montés en promotion et l’arrivée de nouveaux jeunes, tu as l’occasion de prendre plus de responsabilités dans l’équipe ?
Effectivement, grâce à la montée de certains joueurs en promotion et à l’expérience que j’ai acquise en six contre six depuis maintenant plus de deux ans, je reçois de plus en plus de responsabilités. Je dois maintenant guider les nouveaux cadets qui apprennent le système de jeu en six contre six. C’est un grand changement pour eux car ils n’ont jamais joué avec des postes spécifiques et c’est à moi de les guider sur le terrain. Au delà de ça, j’essaye aussi de motiver l’équipe et de parler un maximum sur le terrain pour organiser notamment la défense ou la réception.

 

  • Comment s’est déroulé le début de saison après la longue période d’arrêt  ?
J’avais 2 entraînements par semaine : le lundi et le mercredi. L’entraînement du lundi donné par Francisco Abreu était basé essentiellement sur la technique et regroupait minimes, cadets et scolaires.. L’entrainement du mercredi donné par Alexis, David et Robin est nettement différent. Il s’agit d’un entraînement pour la P2. Le filet est donc 20 centimètres plus haut et les exercices sont plus basés sur des phases de jeu. Nous avons eu l’occasion de disputer deux rencontres : nous avons remporté la première et nous sommes inclinés lors de la seconde.
  • Le volley ne te manque pas trop pendant cette période d’arrêt ? Tu touches encore un peu la balle à la maison ? Tu continues à faire un peu de sport ?
Le volley me manque évidemment énormément et surtout l’esprit d’équipe et l’aspect social du sport. J’ai plein d’amis du club que je ne vois plus. De plus, je n’ai pas accès à un mur ou quelque chose pour pouvoir m’entrainer et garder un contact avec le ballon. En revanche, mon frère Arnaud qui est kiné m’a fait un programme sportif et physique pour garder la forme pendant le confinement. Je reçois aussi des exercices de mon professeur d’éducation physique.
  • Et à part cela, comment continues-tu à t’occuper pendant cette période spéciale ? Tu as d’autres passions ?
Il y a un an, j’ai reçu une guitare électrique. Dès que j’ai un petit break, je la branche et c’est vraiment chouette ! De plus, ce n’est pas un passe-temps où l’on est contraint par des horaires. On joue juste quand on en a envie. Grâce à ça, le confinement s’est vraiment passé sans que je m’ennuie. J’ai fait aussi des balades à vélo, aux alentours du lac de Genval. Et enfin, je me suis amusé à créer des quiz en ligne pour les membres de ma famille.
  • Qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la fin de l’année ?
Que tout mon entourage reste en bonne santé et que la courbe rediminue pour pouvoir reprendre le volley et célébrer les fêtes de fin d’année au moins en petit comité.