L’Avenir : Une aide aux clubs de la part de la fédération serait la bienvenue

Thierry Biron, dirigeant du club de La Roux en région namuroise, demande à la fédération de rembourser les clubs et si possible, de les aider.

Thierry Biron, secrétaire du club de Le Roux en région namuroise, a demandé la semaine dernière à la Fédération Wallonie/Bruxelles de rembourser les clubs des avances que ceux-ci lui ont consenties.

Les arbitres sont payés par la fédération sur base d’avances octroyées par les clubs. «Les compétitions ont été arrêtées mi-mars et le 8 avril, le solde des provisions pour l’arbitrage n’a pas été rendu au club. Je demande aussi de rembourser les clubs à qui la fédération doit de l’argent», indique-t-il dans son mail, envoyé aux administrateurs de différents niveaux de pouvoir, provinciaux et francophones. Ce qui a été fait en ce début de semaine par la fédération.

Certains clubs risquent des difficultés financières suite au confinement. Notamment ceux qui avaient programmé d’équilibrer leurs budgets sur des rentrées de buvette, de tournois de beach, de soupers…

Nous n’avons pas vent jusqu’ici de joueurs ayant réclamé une partie de leur cotisation à leurs clubs, mais c’est une éventualité qu’il ne faut pas exclure. Aussi, certains clubs verraient bien la fédération et les provinces organisant des compétitions rembourser une partie du perçu sur les cotisations, et d’octroyer une aide aux clubs en cette période difficile.

L’entité de Bruxelles Capitale/Brabant Wallon (BCBW) ne mourait pas de faim si elle aidait ses clubs. Si l’on a bien lu le dernier bilan, elle devrait avoir environ 40 000€ en caisse. Lâcher un quart de ce bas de laine pour les clubs, par exemple en fonction du nombre d’affiliés, ne l’empêcherait pas de continuer à bien vivre.

Des cercles bruxellois et brabançons wallons semblent aussi vouloir réagir dans le même sens que le secrétaire du club de Le Roux. La prochaine assemblée générale du BCBW pourrait aussi voir atterrir ce point à l’ordre du jour.