Les 40 ans du club : La saison 98-99 !

Ca y est donc, c’est le déménagement, en tout cas pour une bonne partie des rencontres, vers Mont-Saint-Guibert, son centre sportif, sa cafétéria et sa décharge.  D’ailleurs, l’AG du club s’y déroule pour la première fois le 28 août.  Devant trois personnes, il est dit qu’il faut trouver 350.000 frs pour équilibrer le budget…

C’est aussi la première saison en Nationale 1, l’antichambre de l’élite belge.  Tel fut le titre des journaux, dont la plupart ajoutait : et devient la meilleure formation francophone du pays.  De bien jolis qualificatifs, mais il fallait maintenant assumer.  Et surtout rebondir.  Car la saison fut difficile, très difficile.  Avec un 0 sur 26 rencontres malgré deux transferts (Jean-Marc Mahieu et Luk Herremans) qui ne furent pas des modèles de réussite et d’intégration, mais le secrétaire a toujours dit qu’il assumerait.  Et un départ de l’entraîneur Renaud Vermeirre, incapable de changer quoi que ce soit à la situation de l’équipe, reprise en main par Billy, avec, dans l’ombre Emile Rousseaux.  Celui qui, par sa prestance, est, certainement, pour beaucoup dans le maintien du groupe au sein du club.

On se rappelle aussi que la première rencontre fut disputée le jour de l’inauguration du centre sportif Jean Moisse.  Des danseuses brésiliennes et une équipe visiteuse contre qui nous loupons le coche dans un set.  Mais, sur l’ensemble de la saison, la différence de niveau fut flagrante.  Au point qu’en finale de la coupe de Brabant, il n’y eut pas photo contre Nivelles.  Mais ce fut le seul fait saillant (et la seule) victoire de la saison.  Et dès janvier, nous pensions rebondir.  Ce fut rapidement fait avec la conclusion, en février, de la venue de Luc Ooms comme entraîneur.  Nous étions prêts pour la remontée.

En équipe 2, vu la descente, beaucoup de rats quittèrent le navire, plusieurs éléments ont préféré aller tenter leurs chances ailleurs, même en sachant que nous voulions reconstruire.  Paul Knudsen débarque comme entraîneur avec l’objectif de jouer la tête.  Lui qui ne dépasse pas 1m75 emmène dans ses valises, non pas sa chère Lévina, mais bien Philippe Coessens, l’ancien international anderlechtois, tout comme quelques temps plus tard, Thierry Magerman, une autre ancienne vedette du volley régional.   Le début est tonitruant, mais l’équipe s’éteint dès janvier pour finalement terminer 5ème . En provinciale 1, malgré le noyau peu étoffé, l’attraction de l’année fut sans aucun doute la cohabitation entre Billy Lardinoit et Eric Davaux qu’avait rejoint, pour un premier retour, le passeur Gaetano Favero.  Les deux vedettes du volley-ball régional se sont entendues après un premier tour ponctué par de trop nombreuses défaites au tie-break.  Mais comme en janvier, le libéro est instauré dans les divisions provinciales (ceci afin de permettre au secrétaire, à l’épaule droite rafistolée, de pouvoir encore jouer au volley-ball à un bon niveau), l’équipe gravit petit à petit les marches.  Et on se rappellera de rencontres mémorables contre Capci où, dès le coup de sifflet final, Billy, s’empressa de traverser le filet pour aller presqu’empoigner un arrogant d’en face.  Il l’avait sans doute bien mérité, à force de nous narguer de cette manière…

 

Nationale 1 : Belemans Fabian, Cloetens Johnny, Delhaye Laurent, Foret David, Gajdos Vratislav, Hamelrijckx Vincent, Hanon Jean-François, Herremans Luk, Lechien Marc, Mahieux Jean-Marc, Malisoux Laurent, Snackaert Laurent.

Entraîneurs : Renaud Vermeirre (puis Jean-Willy Lardinoit); adjoint : Emile Rousseaux. Trois entraînements, le lundi, le mercredi et le jeudi.

Nationale 3 : Brahy Pierre, de Decker Gaëtan, Decuypere Olivier, Heyndrickx Olivier, Lequeue Fabien,  Nollet Jean-Marc, Querinjean Bernard, Rachid Anas, Renier Emmanuel, Smal Olivier, Vander Vorst Pierre.

Entraîneur : Paul Knudsen.  Deux entraînements,

Provinciale 1 : Davaux Eric, De Backer Guy, Duchâteau Cédric, Kasiama Jules, Lardinoit Jean-Willy, Levy Yehudi, Martin Thierry, Michaux Hugues, Tihon Corentin, Vande Kerckhove Gilles, Vanden Bemden Frédéric, Van Dieren Frédéric.

Entraîneur : Vincent Hamelrijckx.  Un entraînement le mercredi.

Provinciale 2 : Allemon Colin, Bonami Emmanuel, Fouarge Fabrice, Gerards Olivier, Haep René, Melkebeke Nicolas, Olivier Neimry, Jean-Marc Procureur, Zaeher Rachid, Anas Rachid, Philippe Warichet.

Entraîneur : Vanden Bemden Frédéric, puis Renier Emmanuel.

Provinciale 4 : Audez Christophe, Frédéric Delhaye, Renaud Derue, Gerard Antoine, Ronald Lambeau, Denis Matagne, Nicolas Stinghlamber.

Entraîneur : Rachid Zaeher.

Loisirs : Allemon Stéphan, Bertrand Vincent, Bodson Patrick, Burnotte Patricia, Clerbois Raymond, Denamur Karine,  Germeau Etienne, Halin Pierre, Ingels Didier, Janssens Christiane, Lambert Stéphane, Leyssen Corinne, Longtain Didier, Masson Jean-François, Matagne Roger, Schmidt Pajka.

Joueur-entraîneur : Joseph Damoczi.

 

Les résultats :

  • Nationale 1 : 14ème et relégation en Nationale 2.
  • Nationale 3 : 5ème .
  • Provinciale 1 :  4ème .
  • Provinciale 2 : 6ème .
  • Provinciale 4 : 8ème .
  • Juniors : champion du Brabant et 4ème au championnat francophone.
  • Cadets : pas de championnat.

Le conseil d’administration : Pierre Vander Vorst (président), Michel Hanon (vice-président), Eric Davaux (secrétaire-trésorier), Jean-Marc Procureur, Guy De Backer, Jean-Willy Lardinoit, Ghislain Snackaert.

Le Botroul : un duo, Emmanuel Renier et Zaeher Rachid.